Menu
Chaussures de randonnée : comment choisir ses chaussures de rando | Atlas For Men
Retour

Comment choisir ses chaussures de randonnée ?

Comment choisir ses chaussures de randonnée ?

En randonnée, rien de pire que d’être mal chaussé et d’avoir mal aux pieds ! Qu’il s’agisse d’une grande balade ou d’une randonnée pédestre d’une journée, il est essentiel d’adopter des chaussures confortables et adaptées au terrain. Vous hésitez entre des chaussures de randonnée tige haute et tige basse ? Vous vous laisseriez bien tenter, l’été, par des sandales de randonnée femme ou homme … mais est-ce vraiment adapté ? On vous dit tout.

  • Chaussures de randonnée femme ou chaussures de randonnée homme : les mêmes exigences !

    Qu’elles soient destinées aux hommes ou aux femmes, les chaussures de randonnée répondent aux mêmes exigences de confort et de sécurité. Leur seule différence ? Les modèles femme sont en général plus étroits que les modèles homme. Sachez-le et n’hésitez pas à changer de rayon si vous avez un pied d’homme particulièrement fin ou, à contrario, un pied de femme plus large que la moyenne. Sinon, les critères sont les mêmes :

    Pour une bonne accroche au sol et un bon amorti

    Les chaussures de randonnée sont toujours dotées de semelles crantées, antidérapantes. C’est un point essentiel pour assurer une bonne accroche au sol, surtout sur les terrains accidentés ou humides et donc glissants. De même, une semelle épaisse de qualité permettra d’amortir les chocs. En toute logique, les chaussures tige haute sont dotées de semelles plus épaisses et plus rigides que les chaussures tige basse réservées aux grandes balades sur terrain peu accidenté.

  • Pour se protéger de l’humidité

    Garder les pieds bien au sec est essentiel ; l’humidité est l’un des pires ennemis du randonneur. Aussi, choisissez un modèle déperlant qui ne laisse pas pénétrer l’eau ou, si nécessaire, des chaussures de randonnée imperméables. Privilégiez les chaussures de randonnée dotées de renforts en caoutchouc sur l’avant, le côté et l’arrière ; cela réduira les risques d’infiltration sur les parties les plus exposées. Vérifiez aussi que la doublure intérieure favorise la circulation de l’air pour limiter la transpiration.

  • Pour tester le confort de ses chaussures de randonnée

    Qu’il s’agisse d’un modèle tige haute ou tige basse, voici deux conseils pour éviter les mauvaises surprises. A l’achat, essayez vos chaussures avec une paire de chaussettes adaptée à la rando et de préférence, en fin de journée. Pourquoi ? C’est simple ; vos pieds seront un peu gonflés, fatigués, plus sensibles… comme ils le seront après une bonne marche. De plus, ne portez pas vos chaussures neuves pour une rando d’une journée ou plus. Testez-les toujours d’abord sur un circuit court.

  • Chaussures de randonnée à tige haute ou tige basse : que choisir ?

    Pour les randonnées en montagne, la tige haute s’impose !

    Pour randonner en montagne - ou même sur le littoral le long de sentiers escarpés et pierreux – équipez-vous sans hésiter de chaussures de randonnée à tige haute. En effet, ces chaussures montantes, assez rigides, assurent un bon maintien du pied et de la cheville. Sur les terrains accidentés, où il est plus facile de trébucher ou de glisser, c’est essentiel. Cela réduit les risques d’entorses. Bien sûr, ces chaussures doivent être bien ajustées : leurs lacets sont d’ailleurs généralement maintenus par des petits crochets auto-bloquants.

    A noter : pour les milieux humides ou enneigés, il existe aussi des chaussures de randonnée très imperméables. Les chaussures de randonnée neige, dédiées à la haute montagne en hiver, disposent, en plus, de bords pour fixer des crampons ou des raquettes.

  • Pour les balades et randonnées pédestre plus tranquilles, des chaussures de randonnée basses suffisent !

    Pour les grandes balades du dimanche, sur terrain facile, si vous randonnez rarement, vous pouvez vous contenter des chaussures de sport homme que vous possédez déjà ou de bonnes baskets femme. Toutefois, si vous le pouvez, offrez-vous des chaussures de randonnée tige basse, légères, souples et confortables. Plus résistantes que de simples baskets et dotées d’une semelle crantée, elles sont mieux adaptées à la marche. Pratique, ce type de modèle peut être doté d’un système de laçage rapide (sangle élastiquée sans nœud à faire).

    Autre solution intermédiaire : les chaussures de randonnée semi-montantes, à tige moyenne dite « mid ». Ces dernières sont des chaussures très polyvalentes. Elles maintiennent mieux la cheville qu’un modèle à tige basse et sont plus légères qu’un modèle à tige haute. Ce peut être un excellent compromis.

  • Et les sandales de randonnée ? Que faut-il en penser ?

    Si la question ne se pose pas pour les chaussures de randonnée d’hiver, en plein été, on peut s’interroger. Et oui, lorsqu’il fait très chaud, ces modèles sont séduisants… à condition toutefois de ne pas trop leur en demander !

    Autre solution intermédiaire : les chaussures de randonnée semi-montantes, à tige moyenne dite « mid ». Ces dernières sont des chaussures très polyvalentes. Elles maintiennent mieux la cheville qu’un modèle à tige basse et sont plus légères qu’un modèle à tige haute. Ce peut être un excellent compromis.

    Les atouts des sandales de randonnée :

    Souvent confectionnées dans du cuir, du nubuck ou du mesh, les sandales de randonnée - femme ou homme - sont en général doublées de matière ou textile synthétique et dotées d’une semelle en caoutchouc résistante.

    Les gros « plus » de ces chaussures ouvertes sont évidents ; elles offrent une aération et une respirabilité optimales et sont plus légères que des chaussures fermées. Résultat : par grosse chaleur, elles évitent tous les désagréments liés à la transpiration. Toutefois, l’appellation « sandales de randonnée » ne doit pas vous tromper…

  • Les limites des sandales de randonnée

    Leur usage est plutôt réservé aux balades et randonnées courtes, sur terrains plats et dégagés. Elles seront parfaites pour se promener le long de la plage par exemple… mais totalement déconseillées pour une randonnée en montagne.

    Leurs 2 points faibles : le maintien et la protection de vos pieds !
    Même si leur système d’attache – par boucles ou scratchs – permet de les ajuster en divers points, elles ne maintiendront jamais votre pied aussi bien que des chaussures fermées. De plus, votre pied, en partie découvert, est donc tout naturellement moins protégé. Piqûres d’insectes ou de serpents, épines qui se plantent malencontreusement dans votre pied, chocs contre une pierre et risques de fracture… les sandales ne peuvent pas rivaliser avec des vraies chaussures de randonnée.

    Faut-il les exclure pour autant de votre équipement de randonnée pédestre ? Pas forcément, si partez en randonnée itinérante l’été.

  • Une bonne idée pour les soirées autour du feu, en bivouac !

    L’été, pour les grandes randonnées de plusieurs jours avec halte dans un refuge ou bivouac, vous pouvez emporter, dans votre sac à dos, ce type de sandales de randonnée. Vous les chausserez le soir venu, pour mettre vos pieds au repos ou pendant les pauses déjeuner. Détente assurée !

  • Voilà pour l’essentiel à savoir ! Et rassurez-vous, pour débuter sur des circuits faciles, pas besoin de vous ruiner ; vous trouverez des chaussures de randonnées pas chères, suffisantes pour un usage ponctuel. Si vous devenez un ou une vraie pro de la rando, il sera toujours temps d’investir dans un modèle top niveau, hyper technique.

    Et maintenant que vous savez comment vous chausser, découvrez quels vêtements prévoir pour le haut, et quels vêtements adopter pour le bas, et n’oubliez pas non plus de lire notre article « Quid des chaussettes de randonnée et autres accessoires vestimentaires ? ».

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer la qualité de votre visite, vous proposer des services et offres adaptés ainsi que des options de partage social. En savoir plus.

Fermer