Comment faire du bivouac ?

Bouger, Featured Homepage, Randonnée

Un homme fait du bivouac en montagne

Vous rêvez de partir plusieurs jours en randonnée, sans pour autant être adepte des refuges et autres gîtes d’étape ? Vous souhaitez communier pleinement avec la nature durant votre séjour ? Vous aimez la vie sauvage ? Vous êtes sans doute fait pour le bivouac ! Afin d’éviter tout imprévu et vivre à fond cette aventure hors norme, voici quelques conseils pour bien vous préparer…

Le bivouac : pour voyageurs itinérants

2 hommes font du bivouac

Commençons par lever une confusion fréquente et distinguer le bivouac du camping sauvage. Contrairement à ce dernier, qui consiste à occuper un emplacement plusieurs jours d’affilée, le plus souvent avec un véhicule, le bivouac implique un déplacement quotidien. Le principe ? installer un campement temporaire, sommaire et léger, du coucher du soleil jusqu’à son lever. Un mode de voyage très prisé de ceux qui partent plusieurs jours en randonnée (à pied, en kayak, en VTT, etc.). En France, si la majorité des parcs naturels régionaux et nationaux autorise le bivouac, la réglementation varie selon les régions et les sites (réserves naturelles, plaines, montagnes, etc.). Aussi, avant de poser son sac à dos n’importe où, il est important de se renseigner lors de la préparation du périple envisagé. 

Bivouac et réglementations

Installer son bivouac sur un domaine privé nécessite l’accord des propriétaires. Dans les lieux publics, il faut se conformer au règlement en vigueur — et s’acquitter parfois du paiement de taxes. Parmi les restrictions imposées, il est interdit de bivouaquer au bord des routes et des chemins, en bord de mer et sur certains sites (forêts, parcs et bois) classés (plus d’infos sur legifrance.gouv.fr ou service-public.fr). Une distance réglementaire est à respecter autour des points de captage d’eau potable (200 m) et des monuments historiques (500 m). Si vous souhaitez planter votre tente près d’un refuge, demandez l’autorisation du gardien.

Le meilleur spot pour installer son bivouac

Deux tentes sont installées en montagne

Privilégiez la sécurité. Aussi, évitez de planter votre tente à proximité d’un troupeau ou en bordure d’un cours d’eau : son débit pourrait rapidement changer en cas d’orage. Pour les mêmes raisons, tenez-vous à une distance minimum de 70 mètres autour d’un lac. La faune qui s’y rend quotidiennement appréciera aussi.

Repérez un coin en hauteur et installez votre bivouac quand il fait encore jour. Préparez l’espace où vous souhaitez planter votre tente en le débarrassant des pierres et autres objets contondants. L’idéal est de disperser quelques brassées d’herbes sèches pour améliorer votre confort et prenez soin de placer l’ouverture principale à l’abri du vent. En cas de pluie, creusez une rigole de canalisation.

L’équipement indispensable

Un sac de couchage

Vous pouvez choisir votre sac de couchage en fonction de sa température : confort : +5°C, limite inférieure : +0°C, extrême : -8°C. N’hésitez pas à ajouter un sac à viande (sac en toile qui fait office de drap) pour plus de chaleur et d’hygiène.

Un matelas

Le matelas mousse autogonflant est increvable et compacte, idéal pour le bivouac, mais moins confortable. Si vous disposez d’un matelas gonflable, prévoyez un kit de réparation et faites attention au moment de l’étendre.

Une tente

Le modèle 2/3 places – 3 saisons est idéal pour deux équipiers. La demi-place supplémentaire est très utile pour poser les sacs. De même, un auvent de qualité permet de cuisiner à l’abri. Sa taille compacte et son poids léger sera un plus pour se déplacer à pied plus facilement.

Un réchaud

Gaz, essence ou multicarburants ? Votre destination définira votre besoin. La promesse d’un trek à l’étranger ? Choisissez l’essence. Pour un week-end en France ou en Europe, sans transfert aérien, le gaz suffira amplement. Quant à la solution multifuels, elles vous évitera les achats multiples. N’oubliez pas d’emporter des recharges avec vous si vous prévoyez plusieurs jours de bivouac. Et n’oubliez pas votre set de cuisson ultra léger !

Une lampe frontale et un couteau multifonctions

Deux accessoires indispensables : la lampe frontale vous permet d’avoir les mains libres et une portée d’éclairage plus puissante qu’une lampe de poche, vous pouvez adapter la puissance de la lumière en fonction de la luminosité nécéssaire. Le couteau est toujours utile et vous accompagnera en toutes circonstances.

Des filtres à eau ou pastilles de purification

Les filtres à eau vous éviteront de transporter un stock d’eau potable pour tout le voyage. Il vous seront nécessaires dès les premiers pas de marche.

Maintenant vous êtes paré pour un bon weekend entre amis à faire du bivouac en pleine nature. Pensez à choisir un sac de randonnée confortable et assez grand pour transporter tout votre équipement.

Et vous, avez-vous déjà tenté l’expérience du bivouac ? Racontez-nous !

Last modified: novembre 27, 2019

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.