Alexandre Debanne à L’AFRICA ECO RACE® 2020

Dans le monde, Explorer, Featured Homepage

En 2020, Alexandre Debanne, notre ambassadeur historique, s’est lancé un nouveau défi avec Atlas For Men : participer à la 12ème édition de l’AFRICA ECO RACE® dans la catégorie SSV XTREME RACE. Une façon de se mesurer au rallye tout-terrain le plus authentique d’Afrique, le Monaco – Dakar, ‪du 5 au 19 janvier 2020‬ ! Retour sur son aventure.

Zoom sur l'AFRICA ECO RACE®

Africa Eco-race

Le départ fictif de l’AFRICA ECO RACE® a été donné à Monaco le . Le départ officiel s’est déroulé à Tanger au Maroc deux jours plus tard. Les concurrents arrivaient à Dakar le 

L’AFRICA ECO RACE® fait la part belle aux valeurs des Rallyes Tout-Terrain de légende : des pistes inédites, des paysages idylliques, une ambiance typique que seule l’Afrique peut offrir. Mais la course ne s’en contente pas et y ajoute une dimension éco-responsable : panneaux photovoltaïques pour l’énergie, véhicules hybrides, soutien humanitaire … Les bivouacs sont bien évidemment organisés loin des villes et des tarmacs d’aéroport. Les concurrents se retrouvent en plein désert, dans une ambiance des plus festives et conviviales. Entraide, solidarité, convivialité en sont les maîtres mots ! 

L’AFRICA ECO RACE® accueille amateurs et professionnels et se déroule sur plus de 6 000 km à travers les territoires du Maroc, de la Mauritanie, du Sénégal et une arrivée mythique au Lac Rose à Dakar.

Alexandre Debanne, un profil de compétiteur

Alexande Debanne

Alexandre Debanne ne se lance pas dans sa première course, il participe régulièrement à divers championnats automobiles comme le Trophée Andros, la Starcup, ou le Rallye Dakar en 2004 avec Marc Joineau.

Animateur de télévision, voyageur, producteur de films de voyage et organisateur du Raid Amazones, pour lequel Atlas For Men a été équipementier officiel pendant de nombreuses années, ce grand aventurier est parti pour 2 semaines d’aventure à travers le désert africain. 

Alexandre a également gravi le Kilimandjaro, doublé le Cap Horn en jet ski, et il est devenu champion de France de Karting Rota Max.

Une course aux multiples rebondissements

Africa Eco Race

Après un départ tumultueux pour l’ancien participant du Dakar, Alexandre Debanne se voit classé 4ème dès le premier jour, malgré une durite de turbo qui lâche au kilomètre 3. Les deux jours suivants se déroulent sans problème : 2ème puis 1er de sa catégorie, il remonte 5ème au classement général !

Fort de son expérience, la suite de la course prouvera qu’Alexandre et son co-équipier savent s’adapter aux circonstances imprévisibles qu’offrent les rallyes-raids. Car après de belles performances sur le départ de la course, l’équipage va malheureusement enchaîner les déconvenues dès le 4ème jour. Après trois crevaisons pour seulement deux pneus de secours, ils continuent à y croire et jouent la carte de la stratégie en restant derrière leurs concurrents qui ouvrent la voie. Avant la fin du Maroc, leur aventure bascule :  ils cassent une courroie et se trompent dans l’interprétation de la carte ce qui leur fair perdre des places au général. 
Repartis 12ème sur la grille de départ de la spéciale de 415 km, ils reprennent pourtant confiance et remontent tous leurs concurrents jusqu’à revenir premiers toutes catégories confondues : un exploit! Leur chance sera malheureusement de courte durée car à 80 km de l’arrivée en Mauritanie, le duo tombe sur un piège et chute du haut d’une dune de 3,5 m de haut. Résultat ? L’avant du véhicule écrasé, l’équipe se voit forcée de rentrer en camion balai à 5h du matin au bivouac…

Ils n’abandonneront pas pour autant la course et après deux jours de réparations, comme un pied de nez au destin, ils remontent en 2ème position de la spéciale la veille de l’arrivée. Une étape compliquée qui, ironie du sort, ne compte pas au classement général… !  Reboostés par cette dernière performance, ils profiteront à fond de la dernière étape qui les mène tout droit jusqu’au magnifique lac rose de Dakar

Le mot de la fin d'Alexandre Debanne

Alexande Debanne africa eco race

« Nous avions le potentiel pour faire largement le podium, mais nous rentrons avec un résultat bien différent, dans ce milieu il y a une expression qui colle à ce genre de situation : « C’est la course ! ». Néanmoins pendant ces deux semaines nous avons porté haut les couleurs d’Atlas For Men, car nous étions tous les jours dans le peloton de tête avant nos coups de malchance. Merci à tous de nous avoir soutenus et désolé de ne pas ramener le résultat que nous méritions potentiellement. We’ll be back » Alexandre Debanne.

Et vous, avez-vous vécu des aventures pleines de rebondissements ? Racontez-nous en commentaires !

Last modified: février 6, 2020

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.