Construisez un hôtel à insectes avec vos matériaux de récup’

Bricolage, Créer, Featured Homepage

Hôtel à insectes

Vous rêvez d’avoir de belles plantations sans produits chimiques ? Faites-vous aider par les petites bêtes ! Comment ? en fabriquant un abri à tous alliés des balcons et jardins. Ils vous aideront à lutter contre les organismes nuisibles. Rassemblez briques, branches, écorces et bouts de bois et inspirez-vous de notre modèle très simple et ludique à construire. Et à vous les beaux fruits et les légumes et les jolies fleurs….

Ce qu’il vous faut pour construire un hôtel à insectes

Hôtel à insectes
  • 8 briques
  • 4 briques creuses
  • Morceaux de planche
  • 6 tuiles
  • 1 bûche percée de trous de 0,8 cm de diamètre
  • des morceaux d’écorces
  • 1 morceau de carton ondulé
  • des bouts de bois
  • des bouts de bambou (ou de tiges creuses)
  • 4 petits pots en terre cuites
  • de la paille ou du paillis
  • 1 morceau de plastique (sac en plastique découpé)
  • 1 paire de ciseaux

Réaliser un hôtel à insectes étapes par étapes

Hôtel à insectes

1. Commencez par le bas de votre construction : déposez 3 briques creuses et bordez-les de 2 briques pleines. Couvrez-les de morceaux de planche.

Hôtel à insectes

2. Sur le 1er niveau, disposez la bûche trouée, un morceau de planche puis les bouts de bambous et le morceau de carton ondulé. Bordez de 2 briques pleines.

Hôtel à insectes

3. Couvrez le 1er niveau d’une planche, puis construisez le 2e niveau : déposez les bouts de bois et les écorces en les séparant par un morceau de planche. Bordez de 2 briques pleines et couvrez de morceaux de planche.

Hôtel à insectes

4. Bordez ce niveau de 2 briques pleines, placez une brique creuse au fond et 4 petits pots en terre cuite. Remplissez le vide de paille ou de paillis. Couvrez de morceaux de planche.

Hôtel à insectes

5. Placez un morceau de bois plus large que l’hôtel à insectes pour installer les tuiles.

Hôtel à insectes

6. Couvrez d’un morceau de plastique pour assurer un minimum d’étanchéité, puis posez les tuiles par-dessus.

Qui sont les alliés des jardins ?

Hôtel à insectes

Votre hôtel à insectes est désormais prêt ! Apprenez à connaître les petites bêtes qui y éliront domicile.

Le carabe

Le carabe est un coléoptère très courant, présentant un corps rond de 15 à 30 mm de long d’un élégant noir moiré. Sous ses airs débonnaires, cet insecte sympathique est un redoutable prédateur de nuisibles, capable de dévorer aussi bien des limaces et des escargots que des pucerons, des acariens ou encore toutes sortes de vers. Certaines espèces se délectent aussi de plantes adventices, c’est-à-dire de mauvaises herbes. Sa maison idéale ? Un tas de pierres, de feuilles ou de bois mort.

La chrysope

La chrysope est un élégant petit insecte de 10 à 15 mm de long doté d’ailes membraneuses transparentes. Malgré sa fragilité apparente, elle dévore de nombreux parasites du jardin, qu’il s’agisse de pucerons, mouches blanches, ou œufs d’acariens… Une larve de chrysope peut ingurgiter plus de 500 pucerons au cours de son développement, et pas moins de 30 araignées rouges en une heure. Très sensible aux produits phytosanitaires, la chrysope adore loger dans des endroits bien abrités.

Le perce-oreille

Le perce-oreille, ou forficule, est un insecte dermaptère reconnaissable aux deux cerques ou pinces qui terminent son abdomen. Très heureux dans les crevasses du sol, sous les pots de fleurs et dans le foin, il se nourrit la nuit de pucerons ou encore de psylles.

Le staphylin odorant

Le staphylin odorant est un coléoptère noir pouvant mesurer jusqu’à 3 cm. Il aime se cacher dans le compost ou le bois mort. Chassant toutes sortes de petites proies vivantes, il vous débarrassera de limaces, d’escargots, de vers, de chenilles ou encore d’œufs d’insectes.

Le pemphrédon

Le pemphrédon est une ravissante petite guêpe noire de 6 à 8 mm de long, qui adore loger dans les tiges à moelle sèche. Elle contribuera à vous débarrasser de nombreuses espèces de pucerons.

Les abeilles solitaires

Les abeilles solitaires regroupent de nombreuses espèces. Vivant en colonies beaucoup moins nombreuses que les abeilles sociales, souvent dans les petites galeries de bois mort, elles sont actives à des périodes où les précédentes sont au repos, complétant ainsi leur action. Parmi les plus courantes au jardin, les osmies, surnommées abeilles maçonnes, jouent un rôle très important dans la pollinisation. On les reconnaît à leur joli petit corps trapu et velu, roux orangé strié de noir. Très précoces dans la saison, elles pollinisent les premiers arbres fruitiers. Présentant un corps massif d’un beau noir bleuté et identifiables au vrombissement qu’elles émettent en volant, les abeilles charpentières pollinisent les premiers légumes et arbustes d’ornement. Enfin, un tour des super pollinisateurs ne serait pas complet sans citer les abeilles tapissières, dont le corps brun s’affine dans la partie antérieure.

À quel endroit allez-vous installer votre hôtel à insectes ? Et si vous demandiez l’aide de vos enfants ou petits-enfants pour le faire ?

Last modified: January 5, 2021

Donnez-nous votre avis en commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.