Comment protéger son potager en hiver ?

Créer, Jardinage

tunnel et paillage

En hiver, le froid, le gel, la neige et le vent mettent les plantations potagères à rude épreuve. Il est alors essentiel d’en protéger les parties aériennes (feuilles, tiges et branches) et souterraines (racines). Découvrez nos conseils pour assurer une protection efficace à vos plantes durant la saison froide et préparez votre sol pour le retour des beaux jours.

Abritez vos plantations

Posez du voile d’hivernage

Ce textile très léger à base de polypropylène non tissé tout d’abord de gagner 3 ou 4 °C par rapport à la température mesurée sous abri au milieu du jardin, ce qui peut faire toute la différence pour les plantes sensibles au gel. Laissant passer la lumière, il produit un effet de serre. Perméable à l’eau et à l’air, le voile d’hivernage empêche aussi les plantations de se déshydrater. Enfin, il s’avère très résistant aux intempéries, telles que la grêle.

voile plante

Aux premiers signes de froid, couvrez de voile d’hivernage les plantations fragiles, sans plaquer le tissu sur les feuilles, cela évite le risque de pourriture. Maintenez-le au sol avec des pots en terre cuite retournés, des tuiles ou de gros galets. Pensez à le soulever de temps en temps pour aérer vos cultures.

Quelles plantations ?

Déroulez les voiles d’hivernage sur les salades, la mâche, le cresson, l’oseille, les radis… tous les semis et les repiquages récents susceptibles de geler.   

Installez des mini-tunnels de culture

Faciles à utiliser et peu onéreux, ces petits tunnels en accordéon se plient et se déplient à votre gré. Réchauffant le sol rapidement, ils protègent vos cultures du froid en hiver, mais aussi de la pluie et des nuisibles. Il existe aussi des tunnels qui ne se replient pas, qui sont tout autant efficace

tunnel

Protégez vos pots des dégâts du gel

Pour les plantes en pot, entreposez-les au chaud si elles sont gélives. Les racines des plantes en pot souffrent en effet plus du froid qu’en pleine terre. Si possible, rentrez vos pots dans une serre ou une véranda, voire dans votre maison à la lumière du jour. Attention néanmoins à ne pas les placer près d’une source de chaleur excessive, telle que qu’un radiateur ou une cheminée.

Si vos pots doivent rester dehors, soit parce qu’ils sont trop lourds, soit parce que vous n’avez pas d’abri, plusieurs solutions s’offrent à vous pour les protéger du gel :

  • surélevez les pots, en les posant, sans leurs soucoupes, sur des cales en bois. Mettez une couche isolante de paille ou de polystyrène entre le pot et le sol ;
  • enveloppez les pots de plastique à bulle, ou de paille et de toile de jute, ou encore de carton ;
  • installez un brise-vent devant les pots afin de les protéger du vent, qui refroidit l’atmosphère.

Pailler un sol consiste à couvrir la surface de la terre, entre les plantes et autour des pieds, d’une couche de matière organique, végétale de préférence. Celle-ci peut être composée de paille, de fumier, de débris ou de vos propres déchets végétaux (feuilles mortes, carton, etc.). Elle peut aussi être composée de paillette de chanvre ou de lin, de fève de cacao, etc.

En plus de protéger les racines des plantes, le paillage évite que le terreau soit trop froid. En se décomposant par l’action des champignons et bactéries, il nourrira aussi la terre.

paillage plante

Paillez avec de la paille propre les légumes gélifs ou à consommer cet hiver, afin de les récolter dans un sol non durci par le froid : c’est le cas des poireaux, des choux, des artichauts ou encore des blettes. Recouvrez de paille ou de compost le feuillage non persistant des cultures lorsqu’il a disparu, comme l’estragon, la ciboulette ou le topinambour. Pensez à planter des piquets pour signaler leur emplacement.

Pensez à ne pas arroser vos plantes le soir : l’eau accélére la baisse de la température du sol et risque même de geler.

Les autres travaux d’entretien au potager en hiver

Isolez la tuyauterie du froid

Enroulez le système d’arrosage et remisez-le. Protégez les robinets et les tuyaux extérieurs avec du polystyrène, du papier bulle ou de la paille maintenue avec de la toile de jute.

Nettoyez le jardin

Arrachez les cultures estivales en fin de production, comme les courgettes, les tomates, le basilic, les poivrons ou les aubergines.

Ajoutez au tas de compost les plantes sèches qui sont saines, mais jetez ou brûlez celles qui sont malades (présentant par exemple des traces de rouille ou d’oïdium) ou porteuses de pucerons, de chenilles ou d’autres insectes prédateurs.

Ratissez le sol et retirez les tuteurs. Jetez ceux qui ne sont plus en bon état. Nettoyez à l’eau javellisée ceux que vous pourrez réutilisez et rangez-les après les avoir laissé sécher à l’air libre.

Épandez le fumier et les engrais de fond

Répartissez une couche de 5 à 10 cm de compost de fumier et de végétaux sur le sol nu. Ajoutez environ 50 g/m2 d’un engrais de fond complet ou spécial légumes avant de bêcher.

Commencez le bêchage

Bêchez le sol le plus tôt possible dans l’hiver si vous résidez dans une région pluvieuse. Cela favorise l’évacuation des eaux de pluie, limitant ainsi l’asphyxie du sol. Retournez le sol à la fourche-bêche ou à la bêche, voire au motoculteur si le sol est très caillouteux. Le compost de végétaux ou de fumier qui aura été étalé, ainsi que les engrais de fond, seront automatiquement enfouis lors du bêchage

Découvrez d’autres conseils en jardinage avec nos articlesCréer un carré potager” ou encore “Comment fabriquer un bac à compost pour son jardin ?“.

Et vous, quelles sont vos astuces jardinage ? 

Last modified: February 16, 2022

Donnez-nous votre avis en commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.


GERER VOS PREFERENCES

continuer sans accepter

Chez Atlasformen, nous utilisons les cookies ou autres traceurs pour garantir la sécurité de notre site et sa fiabilité, faciliter son utilisation, vous proposer des contenus personnalisés, des services liés aux réseaux sociaux, et des publicités adaptées à vos centres d’intérêt, mais aussi mesurer la fréquentation et les performances du site afin de constamment l’améliorer. En cliquant sur «Accepter», vous consentez à l'utilisation de tous les cookies présents sur notre site web. Pour en savoir plus, cliquez ici.