5 règles d’or pour une randonnée 100% plaisir

Bouger, Featured Homepage, Randonnée

Notre article intitulé « Se préparer physiquement avant une randonnée » concerne en priorité tous ceux qui ambitionnent de se lancer dans une randonnée longue ou sportive. A contrario, celui-ci s’adresse à tous les randonneurs et randonneuses femmes sans exception, qu’ils partent pour une randonnée en montagne ou un circuit au bord de mer.

Prenez le temps de le lire ; il se résume en 5 règles d’or à respecter.

1. Marcher à son rythme

Homme qui marche seul

En randonnée, il est essentiel de marcher à son rythme si on ne veut pas s’épuiser à mi-parcours. Vous devez avancer à votre cadence, même si vous randonnez en groupe. Ne tentez pas de caler votre pas sur celui des autres. Mieux vaut y aller doucement, mais marcher plus longtemps sans avoir besoin de s’arrêter toutes les 5 minutes. Trop de pauses tuent le rythme ! 

Pour les randonnées pédestres itinérantes, il est essentiel de bien se connaître pour anticiper. Vous ne partez pas pour quelques heures, mais pour quelques jours. Il va falloir tenir sur la distance… d’où l’importance d’une bonne préparation en amont.

2. S’hydrater régulièrement

Buvez de l’eau très régulièrement sans attendre de ressentir la soif. Vous éliminez de l’eau en marchant. Vous devez donc reconstituer vos réserves au fur et à mesure. Sachez qu’au bout d’une heure sans hydratation, vous pouvez perdre jusqu’à 40 % de vos moyens ! Alors, buvez 5 à 6 gorgées d’eau (que vous pouvez alterner avec une boisson énergétique) toutes les 20 minutes environ. Vous éviterez ainsi les grosses fatigues et limiterez aussi, après votre rando, les douleurs musculaires, crampes et courbatures. Un dernier conseil : évitez l’eau glacée qui peut provoquer des maux de ventre

Hydratation

Pour les randonnées pédestres itinérantes, pour rester motivé, pensez que vous avez besoin d’eau pour vous hydrater, mais aussi pour cuisiner. Vous pourrez emporter des réserves pour quelques jours mais guère plus ; après il faudra vous ravitailler ! Côté pratique, misez sur les poches à eau pour boire régulièrement sans être obligé de vous arrêter à chaque fois. Emportez aussi des pastilles de décontamination ou un filtre à eau pour vous ravitailler, sans risques, aux sources et fontaines. Vous trouverez ce type d’articles dans la partie Equipements et accessoires de notre rubrique partie Camping et Randonnée.

3. Manger léger et énergétique

Autre carburant de votre corps : l’alimentation. Si vous partez tôt le matin pour une randonnée en montagne, la veille au soir et même quelques jours avant, mangez copieusement et en faisant la part belle aux féculents. Ces sucres – dits lents – vous permettront de partir avec une réserve d’énergie. Privilégiez par exemple le riz (basmati de préférence), la patate douce, ou les légumes secs comme les lentilles ou les pois chiches, qui sont également riches en minéraux ! Durant votre circuit, misez sur des sucres dits rapides. Mangez régulièrement un fruit sec ou un morceau de barre énergétique. 

Si vous partez la journée pour une randonnée loisirs, emportez de quoi pique-niquer équilibré de manière à recharger vos batteries mais sans alourdir votre digestion (à mi-journée, votre randonnée pédestre n’est pas finie !). Vous pouvez opter pour des sandwichs ou des salades composées à base de féculents avec du jambon, des œufs durs, des crudités et emporter quelques fruits. Evitez par contre la charcuterie ou tout ce qui serait trop gras, trop lourd… vous auriez du mal à redémarrer. 

Pour les randonnées pédestres itinérantes, emportez des repas lyophilisés ou qui prennent peu de place, des sucres lents, des fruits secs et des aliments denses en calories pour faire le plein d’énergie. Pensez aussi, le cas échéant, à vous informer sur les horaires d’ouverture des points de ravitaillement dans les villages et emmenez assez de combustible pour votre réchaud.

4. Emporter le nécessaire, rien que le nécessaire !

bien préparer son sac à dos

Ne surchargez pas inutilement votre sac à dos de randonnée ! Il est bien d’être prévoyant mais n’emportez pas des barres énergétiques pour 5 jours quand vous partez 5 heures. Ne prenez pas non plus d’objets inutiles, sous prétexte qu’il y a encore de la place dans votre sac à dos ; au bout de quelques kilomètres, vous le regretteriez sûrement ! 

Pour les randonnées pédestres itinérantes, ceci est encore plus vrai. L’équipement pour votre randonnée pédestre sera plus important. Vous devrez prendre des vêtements de rechange, plus de nourriture, plus de matériel de randonnée. Votre sac à dos sera donc déjà bien chargé avec le minimum. Tenez-vous en à votre check-list et n’en rajoutez pas !

5. Derniers petits conseils…

Partez tôt le matin, dès qu’il fait jour. En été, vous éviterez ainsi les grosses chaleurs sur la première partie de votre circuit. En automne, vous serez sûr de pouvoir rentrer avant que la nuit tombe. De plus, si vous randonnez à la journée, vous ne serez pas pressé par le temps. Le midi, vous pourrez faire une large pause déjeuner, admirer le paysage, digérer tranquillement et même faire quelques étirements pour détendre un peu vos muscles… avant de reprendre la marche. 

Café au réveil

Partez bien équipé. Les grosses chaleurs comme le froid ou la pluie rendent plus ardue la randonnée. Mieux vaut toujours vérifier la météo avant de partir, quitte à remettre votre sortie. Et quoi qu’il arrive, emportez toujours avec vous de quoi faire face aux changements de temps, souvent imprévisibles, surtout en montagne. Découvrir les 3 couches incontournables pour parer à toutes les situations.

Et vous, quelles sont vos astuces quand vous partez en randonnée ? 

Last modified: mai 15, 2019

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.