Promenade à vélo : bien s’équiper et rouler en sécurité

Bouger, Vélo

La sécurité en vélo avec son casque

Il fait beau, vous avez envie de bouger et un peu de temps devant vous ? Que diriez-vous d’une petite balade à vélo ? Une excellente idée récréative qui vous apportera un maximum de plaisir. À condition d’être bien équipé et de respecter quelques consignes de sécurité ! On vous aide à vous lancer.

Bien équipé pour faire du vélo en toute sécurité

Les équipements obligatoires

Définis par le Code de la route*, les équipements obligatoires assurent au cycliste d’être vu et entendu sur la route et de circuler sur un vélo sûr. Tout d’abord, ce dernier doit être obligatoirement muni de deux freins efficaces, avant et arrière. Puis, afin d’être visible par tous les temps, le vélo doit être équipé de deux feux de position en état de fonctionnement, un rouge à l’arrière, et un autre jaune ou blanc à l’avant. Sont obligatoires également, les dispositifs réfléchissants : ils sont orange sur les pédales et les rayons des roues, tandis que l’avant du vélo doit être doté d’un catadioptre blanc, et d’un second rouge à l’arrière. Le cycliste doit lui, impérativement porter un gilet réfléchissant. N’oubliez pas l’avertisseur sonore, obligatoire lui aussi, devant pouvoir être entendu jusqu’à 50 mètres. Le casque enfin, qui permet de protéger la tête en cas de chute, est obligatoire pour les moins de 12 ans, et vivement recommandé pour tous les autres.

Sécurité à vélo obligatoire

Les équipements conseillés

Afin de renforcer votre sécurité, songez à fixer un écarteur de danger sur votre bicyclette. Muni de parties réfléchissantes, cet accessoire peu coûteux donne du volume au vélo, obligeant les autres véhicules à ne pas vous frôler.
Afin d’être le plus visible possible, il est recommandé de porter des vêtements clairs, à adapter en fonction de la météo : coupe-vent, casquette à visière, etc. Le port de lunettes de soleil prévient non seulement de l’éblouissement, mais également des insectes qui pourraient vous blesser les yeux. Pour des raisons de confort et de sécurité, évitez les accessoires vestimentaires longs ou encombrants, tels qu’une écharpe ou un sac en bandoulière. Si vous portez un pantalon, pensez à maintenir le bas par des pinces à vélo. La gourde s’avère indispensable pour s’hydrater et se désaltérer. Fixée au cadre, elle doit être facilement accessible. Un sac à dos est toujours utile pour transporter barres de céréales, vêtement de pluie ou kit de réparation.

Entretien, pneus et posture : les dernières vérifications avant le départ

1/ Contrôler l’état général du vélo

Vérification des freins vélo

Si votre vélo est équipé de freins à patins, vérifiez leur état, ainsi que celui des câbles. Jetez un œil au dérailleur et à la chaîne, ajoutez éventuellement de l’huile. Le timbre ou le grelot de votre sonnette doit être assez fort pour être perçu à 50 mètres. Les feux avant et arrière doivent être en parfait état de fonctionnement. Si ces vérifications de dernière minute mettent en lumière une grave défaillance, mieux vaut reporter votre promenade et faire réviser, au préalable, votre vélo par un professionnel.

2/ Vérifier la pression des pneus

Le gonflage des pneus influence le confort du cycliste et le rendement du vélo. Un pneu sous-gonflé entraîne des frottements, un effort de pédalage et des risques de crevaison plus importants. En revanche, on gagne en confort. Inversement, un pneu sur-gonflé offre moins de confort, mais permet de rouler plus vite. Afin de connaître la bonne pression pour vos pneus de vélo, reportez-vous aux indications inscrites sur leur flanc. Les valeurs conseillées y sont indiquées en bars et en PSI. Pour les atteindre, utilisez une pompe à indicateur de pression.

Pneus de vélo

3/ Régler sa position sur le vélo

Positionnement idéal à vélo

Une bonne position procure une impression de facilité et de confort dans la pratique, et améliore le rendement des muscles lorsqu’on pédale. Elle dépend du réglage des trois points d’appui essentiels du cycliste sur la selle, le guidon et les pédales. Lorsque la hauteur de selle est bonne, le cycliste doit avoir la jambe tendue au point le plus bas de sa course. Plus un guidon est bas, plus la position est aérodynamique. S’il est trop relevé, la prise au vent est plus grande, mais le confort est supérieur au niveau des bras et des cervicales. Pour pédaler efficacement, usez de votre avant-pied : en clair, ne faites pas reposer votre voûte plantaire sur la pédale.

Les règles élémentaires pour rouler en toute sécurité

Si vous en avez la possibilité, choisissez de petites routes à l’écart des grands axes. L’idéal ? Les voies vertes, les pistes cyclables et mieux encore, les bords de canaux. Respectez les règles essentielles de sécurité : roulez à droite, pas trop près de l’accotement, regardez toujours devant vous et arrêtez-vous avant de traverser une route. Dans les virages, serrez au maximum à droite car les voitures ne vous voient qu’au dernier moment. Si vous roulez en groupe, roulez à deux de front pas plus ou en file indienne.

Et pour rouler sans se fatiguer…

Si vous n’avez pas l’habitude de rouler à vélo, commencez par des trajets n’excédant pas 20 kilomètres aller-retour. Vous allongerez progressivement la durée de chaque sortie. N’hésitez pas à faire des pauses de temps en temps et pensez à boire de l’eau durant votre promenade pour prévenir la déshydratation et les courbatures. Pour pédaler, utilisez de petits braquets afin de tourner les jambes en souplesse, sans forcer. Adoptez une allure régulière et modérée, afin de pédaler sans essoufflement. 

Bonne promenade à vélo !

Les règles à vélo

* Articles du code de la route auxquels cet article fait référence : R.313-4 et 5, R.313-18 à 20, R.415-1.

Parés à partir ! Dites-nous quelles sont vos promenades préférées et pourquoi ?

Last modified: août 12, 2019

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.