5 choses étonnantes à savoir sur la forêt

Les mystères de la forêt

Samedi 21 mars, on célèbre la journée internationale des forêts ! On en profite pour découvrir certains de leurs secrets et bienfaits insoupçonnés. Les ressources que la forêt recèle permettent de vivre des expériences uniques au cœur d’un environnement décidément plein de surprises…

1/ Le « wood-wide web », l’extraordinaire réseau de la forêt

wood wide web

Dans la forêt, les filaments des champignons parcourent le sol, reliant tous les végétaux entre eux au niveau de leurs racines. Ce réseau fongique est très dense : 1m3 de terre forestière peut contenir jusqu’à 10.000 km de filaments produits par les champignons ! 

Il permet aux plantes d’interagir, d’échanger des nutriments ou des informations, par exemple sur les insectes ou les périodes de sécheresse. C’est pourquoi les scientifiques ont baptisé ce réseau « wood-wide web », en référence au world wide web, notre réseau mondial fonctionnant sur Internet.

2/ Les bienfaits de la sylvothérapie

Du latin silva, qui veut dire forêt, la sylvothérapie est un mode de soin qui consiste à pratiquer des immersions en forêt afin de profiter de ses bienfaits. Une séance de 30 minutes permettrait notamment de réduire le stress, renforcer le système immunitaire, réguler la pression artérielle ou encore de prévenir l’hypertension. Au Japon, la pratique de ces « bains de forêt » (le shinrin-yoku en japonais), a une dimension fortement culturelle car elle repose sur une tradition ancestrale. Au Royaume-Uni, l’administration écossaise des forêts a été pionnière pour la prise en compte des effets des immersions en forêt sur la santé.

sylvothérapie

3/ Des orties pour se nourrir en forêt

Les orties

La forêt est un immense panier de victuailles, parmi lesquelles des champignons et des baies sauvages

Si leur cueillette est cependant réservée aux connaisseurs les plus vigilants afin de ne pas risquer d’intoxications graves, quasiment tout le monde sait reconnaître les orties. Ces herbes aux feuilles bordées de poils urticants sont très riches en protéines : 700 g de feuilles d’orties contiennent autant de protéines que 100 g de viande de bœuf. Bourrées de vitamines et d’acides aminés, elles peuvent se consommer crues.

Pour les cueillir sans se piquer, il suffit de lisser chaque feuille par-dessous puis de tirer dans le sens des poils. On lisse ensuite le revers de la feuille afin de bien écraser les poils urticants, puis on la replie plusieurs fois. Et voilà, la feuille d’ortie est prête à consommer !

L’oxalis, surnommée petite oseille, est reconnaissable à ses feuilles trifoliées, constituées chacune de deux lobes en forme de cœur. Du grec oxys, « aigu, acide », ses feuilles comestibles ont une saveur très acidulée. On l’utilise en forêt pour se rafraîchir. Évitez cependant d’en consommer en excès en raison de l’acide oxalique que la plante contient. Si votre gourde est vide, ne buvez pas l’eau des torrents. En aval, les animaux sauvages risquent de souiller la source par leurs excréments ou les maladies dont ils sont porteurs. La règle absolue pour étancher sa soif en forêt est de remonter jusqu’à la source. Il est alors magique de se désaltérer au pied d’un arbre entre deux rochers…

Oxalis

5 / S’orienter en forêt sans carte ni boussole

S'orienter en forêt

Le premier bon réflexe pour s’orienter en forêt est de prendre un peu de hauteur. Il existe une technique toute simple pour retrouver le nord sans boussole, qui consiste à s’orienter à l’aide d’une montre à aiguilles en utilisant l’heure solaire. Voici comment faire : 
1/on met sa montre à aiguilles à l’heure du Soleil : 1 heure de moins en hiver, 2 heures de moins en été. Ainsi, s’il est 15 heures le 2 juillet, on règle sa montre sur 13 heures.
2/ On oriente la petite aiguille vers le soleil. Lorsqu’on est dans l’axe, on trace la bissectrice — ligne qui coupe un angle en deux angles égaux — de l’angle formé par la petite aiguille et la ligne qui passe par le nombre 12.
3/ La pointe de la bissectrice indique la direction sud-nord. Le prolongement inverse indique le nord. Astucieux, n’est-ce pas ?

La nuit, on s’oriente avec la lune : lorsque le croissant de lune apparaît avant le coucher du soleil, son côté lumineux indique l’ouest. Si la Lune apparaît en revanche après minuit, son côté lumineux indique l’est. Autre chose à savoir : une pleine lune se trouve au nord à midi et au sud à minuit.

Et vous, connaissez-vous d’autres mystères sur la forêt ?

Last modified: avril 8, 2020

  1. En forêt pour savoir le nord c’est encore plus simple il suffit de faire le tour de l’arbre et où il y a la mousse c’est le nord.

Commentaires

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.